L’arbre à Vent

La courte histoire de l’arbre a vent a permis de démocratiser l’éolien à axe vertical. L’idée de produire son énergie de façon décentralisée avec des éoliennes silencieuses a été comprise grâce à cet objet.

L’arbre est constitué d’une structure en acier, pourvues d’éoliennes de savonius qui alimentent une batterie. L’apparente simplicité des choix (savonius, batterie, structure ramassée) cache un développement complexe et coûteux. La structure peut entrer en résonance, chaque éolienne doit être régulée individuellement, l’équipement doit être pourvu d’autant de freins de sécurité que d’hélices… D’un point de vie aérodynamique, une telle construction dans laquelle les hélices se masquent les unes les autres, et dont la structure est si opaque semble très contestable.

L’entreprise a pu installer une petite dizaine d’éoliennes (deux en région parisiennes, une en Bretagne, une en Suisse, deux en Allemagne). Les projets de développement de nouveaux produits peuvent souffrir en phase de lancement, et l’entreprise a déposé le bilan en 2017. L’entreprise n’a pas pu passer du dessin au produit fonctionnel, néanmoins la communication et la pédagogie sont le succès du projet.